Circuits courts dans l’agriculture
Le territoire de la Métropole dispose de dizaines d’hectares que nous mettrons à disposition de jeunes entrepreneurs qui s’engagent dans la voie de l’agriculture biologique.

La Touraine, jardin de la France, doit valoriser ses filières agricoles locales et faciliter la com- mercialisation de ses productions, par l’organisation de circuits courts de distribution. L’aide à l’installation de producteurs locaux se fera par l’intermédiaire d’un Etablissement Public Foncier actif et engagé. Les producteurs locaux devront avoir accès aux marchés publics d’approvisionnement des collectivités grâce à un aménagement des cahiers des charges.

Une démarche de première transformation des produits locaux vers les cantines (légumerie notamment) est une piste intéressante à travailler.

Cuisine et terroir dans les familles
Il faut que les enfants et les adultes retrouvent le chemin du goût, la notion du bon et la sensation des bonnes choses.
Enseigner la cuisine de produits locaux dans des classes du goût, des ateliers, des visites pédagogiques et des conférences avec la Cité de la Gastronomie est un chantier majeur pour expliquer la saisonnalité, le terroir… et changer les pratiques face aux gaspillages alimentaires.

Rendez-vous aux marchés bio
Les producteurs bio doivent rencontrer les consommateurs, sans intermédiaire, pour proposer une offre d’alimentation saine et savoureuse, de saison et de terroir. La création d’un « label biolocal » identifiera ces étals de commerçants attentifs à la qualité de leurs produits, label qui pourra être attribué aux restaurants. Le respect du bien-être des animaux d’élevage est un des critères éthiques de ce label.